STOP EPR
Français  English  Deutsch  Espanol

   Italiano  Dutch
 

Soutenez-nous !

Faites un don en ligne
(paiement sécurisé par carte bancaire)



Témoignages


La relève est assurée !

Effectivement on peut se féliciter d’une telle réussite. En ce qui me concerne je suis un adhérent du Réseau depuis mes 16 ans environ (21 ans aujourd’hui). On a organisé un départ en car de Savenay, commune de 6000 habitants. Le pari était risqué, on a réussi à remplir notre car de 53 personnes !! Il y avait de toutes les générations, beaucoup d’anciens militants qui avaient lutté contre les projets de centrales du Pellerin puis du Carnet dans les années 80 et 90. A la fois ils étaient déçu d’en être toujours au même point mais content de voir qu’il y avait de la relève.

En tous cas, tous les echos que j’ai eu sont très positifs, nous allons tenter de relancer le mouvement anti-nucléaire dans ce coin de l’estuaire de la Loire. J’ai vraiment du mal à trouver des critiques sur la manif et toute l’organisation. Tout le monde m’a dit que c’était très bien organisé, le programme bien tenu, ambiance très conviviale.

Merci à toi pour avoir toujours répondu rapidement à n’importe qu’elle question. Je me suis rendu compte que l’on pouvais faire des choses concrètement pour agir sur notre avenir. A mon niveau j’ai fais ce que j’ai pu et ça c’est vraiment une satisfaction de savoir que l’on sert à quelque chose ! Que l’on se bat pour une cause juste, pour des milliers d’années, pour nos enfants.

Bon courage à toi, le combat ne fait que commencer.

Emmanuel C. (Savenay)


Bravo, Bravo et encore Bravo pour ce fabuleux samedi Anti-EPR...

Grüny


Le plein d’énergie !

Bravo et merci à toi et à tous les militant-e-s qui ont préparé cette manifestation.

Autant de monde qu’à Cherbourg le 15 avril dernier, peut-être plus ! Nous sommes rentrés dans notre Cotentin avec plein d’énergie (renouvelable) pour continuer la lutte. Sincèrement, merci.

Christiane D.


Félicitations !

Félicitations pour le succès de ce rassemblement. Merci de continuer à nous informer de vos actions, que nous relayeront auprès de notre public clermontois. Bonne continuation.

Laetitia C. pour Radio Campus Clermont Ferrand


Merci d’être debout !

Merci aux Toulousains du Comité antinucléaires toulousain, des Amis de la Terre, de Sortir du nucléaire 31 qui se sont démultipliés, merci à tous ceux qui ont donné de leur temps, de leur efficacité, de leurs chansons, de leur sono, merci à ceux qui font le Réseau, merci à tous de créer cette journée de lutte et de fête. Merci par votre vitalité et votre insolence de faire un rempart actif contre le lobby nucléaire qui veut tout verrouiller une nouvelle fois. Continuez à interpeler les candidats, les médias. Il faut définitivement envoyer à la poubelle ce nucléaire, symbole du monde qu’on rejette. Merci par vos pas joyeux, unis, inventifs d’impulser le seul chemin à suivre, celui des alternatives, multiples, au nucléaire et à l’effet de serre, alternatives qui mettent l’énergie au service des populations des Nords et des Suds, qui préservent la Terre pour les générations futures. Merci d’être déterminés et solidaires ; que nos pensées aillent vers Bandajevsky et Nesterenko qui font face aux lobby, courageusement, aux côtés des liquidateurs et des 500 000 enfants malades que l’Europe de l’Euratom nie criminellement.

"Il n’est pas un seul mur qui soit infranchissable ni le moindre fossé qui ne soit dans nos têtes, mais ne peut le passer que celui qui s’entête" (1)

Merci à tous d’être des entêtés.....

(1) Citations de Y Youlountas


Le retour des grandes manifestations antinucléaires !

Allez, je me laisse un peu aller, je suis archi content de cette superbe manifestation de Lille dans une région peu réputée pour sa perméabilité aux thématiques écologistes.

- Organisation impeccable (dixit les parisiens ... c’est tout dire !) et à mon tour de louer toutes et tous les militants bénévoles qui ont passé des heures, de l’intelligence, de la sueur, du téléphone, du stress, des complicités et de la joie dans la réalisation d’un grand projet collectif.

- Entente impeccable aussi entre des individus, des associations, des organisations qui se croisent, se partagent, se critiquent des fois mais s’accordent sur l’essentiel : nos finalités communes.

- Mobilisation impeccable et historique, le retour de grandes mobilisations antinucléaires. Mais pas seulement : la nouveauté est notre capacité à démontrer, chiffres en mains, la nocivité de ce mode de production énergétique et guerrière et ce que l’on peut faire aujourd’hui, concrètement pour en sortir.

Allez, je vais faire dodo, demain c’est le boulot … au fait, allez faire un tour sur le site de Paulo Serge : http://paulosergelopes.hautetfort.com

On refait la fête quand ?

Amitiés écologistes,

Bernard D. (Nord Pas de Calais)


Jamais vu une telle foule !

Il y a des lustres que les rues de la capitale Alsacienne n’avaient vue une telle foule de citoyens, militants et sympathisants de notre grande cause... Depuis les années 70 où le peuple alsacien s’était levé contre la construction de Fessenheim, et dans les années 80 quand les citoyens allemands juste en face occupaient un terrain jour et nuit s’opposant à la construction de la centrale de Wyll juste devant Freiburg et Mulhouse... Seule Fessenheim a été construite...

Fessenheim doit être fermée, elle est non conforme aux règles de sécurité en matière de risques sismiques (fréquents dans notre région), elle ne résisterait pas à la chute d’un avion, et n’est pas à l’abri d’une inondation en cas de rupture des digues d’un fleuve capricieux qu’est le Rhin !!!

Le dôme en béton de Fessenheim ne protègerait en aucun cas les populations du Rhin supérieur (13 millions d’habitants du Nord au Sud des trois frontières) en cas d’explosion d’hydrogène gazeux...

Notre région est à la pointe des énergies renouvelables (éolien, solaire, biomasse, géothermie...), il faut poursuivre notre combat en ce sens et mobiliser pour la fermeture de toutes nos centrales françaises par un moratoire comme l’on fait les Allemands... et qui espérons-le poursuivront ce programme..."

Guy C.


On en redemande !

Très bonne organisation du Réseau. Pas de fioriture mais de l’efficacité, on en redemande...

Chantal N.


Bravissimo !

C’est à vous qu’il faut dire particulièrement : BRAVO et même BRAVISSIMO ! Quelle ténacité ! Je vais vous envoyer un don ces jours-ci. Il y a du positif dans ces manifestations bien sûr et c’est cela qu’il faut voir d’abord, vous avez bien raison. Mais, qu’est-ce que c’est difficile de faire bouger les gens ! J’ai transféré vos messages à des tas de personnes et pas une seule n’a répondu, pas un seule n’est venue avec nous à Strasbourg (en bus, avec l’un de mes fils, au départ de Besançon). Il y avait, de Franche-Comté, 1 bus au départ de Pontarlier, 1 au départ de Dôle, 1 au départ de Besançon et 1 au départ de ? vers Lyon. J’aurais bien vu 100 bus...et cela n’aurait fait que 5000 personnes pour toute la Franche-Comté ! J’avoue franchement que j’ai été déçue en arrivant à Strasbourg de voir si peu de monde et les personnes qui m’accompagnaient aussi. Heureusement qu’il y avait les militants de Bure et Fessenheim avec leurs orchestres. Ce ne fut pas triste grâce à eux. Maintenant, je crois qu’il nous faut nous occuper d’envoyer les cartes-soleil aux candidats à la présidence de la république qui ne se sont pas clairement positionnés contre l’EPR. Si vous avez de nouvelles consignes à ce propos, je suis preneuse. Je vais vous commander des exemplaires supplémentaires. En effet, ici, je m’occupe plus particulièrement de botanique, de jardinage biologique avec les enfants à l’école et d’un comité contre les porcheries industrielles... Mais, que vaut tout cela avec l’épée de Damoclès du nucléaire civil et militaire ? Alors, en non connaisseuse de ce dernier domaine, je peux au moins comprendre l’essentiel, signer les pétitions, manifester, vous soutenir. Merci de nous motiver et informer.

Claudine L. T.


Bon retours extérieurs

Très bonne manif samedi à Lyon et de bons retours extérieurs sur les 5 manifs, la forte mobilisation et les répercussions médiatiques.

Amicalement

Antoine C.


Pour une politique énergétique responsable

J’ai entendu sur Radio France un message de ce genre "ce samedi , les antinucléaires ont défilé". Je pense qu’on pourrait répondre à ce genre de message : Les gens qui défilent sont des françaises et des français, des parents, des membres d’associations, des actifs dans les entreprises, des jeunes et des retraités. Ils réclament une politique énergétique responsable et non pas un bourrage de crâne et du chantage !

Une amie me disait au retour de la manifestation que dans des manuels scolaires on présente le nucléaire comme une solution d’avenir en glissant vite sur les problèmes. Donc malgré des publicités infâmes d’EDF, des faux débats de concertation, des expos peu médiatisées "visibles une semaine et situées au fond du couloir à droite", etc., des gens se bougent pour dire : ne nous refaîtes pas le coup du progrès avec l’EPR qui coûte plus de 3 milliars d’euros alors que les questions de déchets, de risques et d’évaluation n’avancent pas !

Merci aux organisateurs,

Anne (Val d’Oise)


Ne pas relâcher la pression !

Ne pas relâcher la pression car il reste encore 5 semaines. Les affiches STOP-EPR en Jaune étaient vraiment réussies. Ne pas oublier la Cyclo-Marche Lille-Bruxelles, SVP,

Frédéric G., Lille


Continue Jocelyn !

Tout à fait d’accord et encore un grand bravo à toi Jocelyn.

Tu as su fédérer des personnes à fort caractère avec des avis des fois divergents (c’est normal) mais la tâche devait être dure pour toi.

Si tu as encore des forces, je te dis juste : continue !!!

Bravo donc et meilleures salutations.

Patrick S.


Choqués !

Nous, un couple franco-allemand plus très jeune, avons été choqués, quand nous avons quitté le cortège des manifestants après l’arrêt Place de la République, que les forces de l’ordre nous somment, aimablement mais fermement, d’enlever immédiatement les badges, par ailleurs plutôt discrets, de nos vestes, avant de passer ce qu’on pourrait appeler le périmètre de sécurité - et d’être autorisés à nous mouvoir librement au centre-ville. Alors à quand l’interdiction de parler à haute voix dans le tram ou autre lieu public d’une telle manifestation ? A quand l’interdiction d’apposer des affiches sur les vitrines de nos magasins ou des autocollants sur nos voitures personnelles ? De lire sur un banc public "Les silences de Tchernobyl" au risque qu’un passant quelconque nous dénonce comme portant atteinte à l’ordre établi ?

Christiane et Siegfried Karg, Alexanderschanze 4, D-77652 Offenburg

PS. Si au nom de la démocratie vous étiez disposés à publier cette lettre, nous vous serions reconnaissants de bien vouloir nous faire parvenir d’éventuelles réactions de vos lecteurs et lectrices à l’adresse ci-dessus, ou bien de nous dire quand et où nous pourrions aller les chercher.


Transcender les opinions politiques et les partis.

J’étais à Toulouse avec connaissances et amis et j’ai beaucoup relayé l’info et aidé au remplissage du car au départ d’Albi (Tarn). Satisfait de l’ensemble, je déplore quand même que les anar (CNT) aient trusté la manif à leur compte (ils étaient visibles - banderolle et drapeaux - collage systématique de leurs autocollants sur les vitrines, ...) ; ils ont le droit d’exister, de manifester, de se rendre visibles, ... mais qu’ils créent leur propre manif pour se faire connaître. Idem dans une moindre mesure pour Les Verts ! Je croyais que chacun devait laisser sa banderole et sa bannière au vestiaire !

Je pense que cela décrédibilise le mouvement anti-nucléaire qui doit transcender les opinions politiques et les partis. On va dire "encore les mêmes" et nous mettre dans le sac des extrémistes, marginaux, pas crédibles, ... En tout cas, je refuse à ces groupes d’opinions de me représenter !

Ce billet d’humeur pour voir si ma réflexion est partagée par d’autres et si cela peut faire que l’on organise manif et rassemblements avec des consignes encore plus claires à l’avenir. Merci de me dire quelles étaient les consignes (si il y en avaient) et ce que vous en pensez.

Cordialement.

Emmanuel C. emmanuelclero wanadoo.fr


Bonne ambiance et mobilisation énorme dans la capitale alsacienne.

Bravo pour l’organisation.

Virginie O.


De 7 à 77 ans !

Manif de Strasbourg très familiale, de 7 mois à 77 ans et bonne ambiance. Dommage que la police nous ai maintenue sur la périphérie du centre ville, où nous aurions eu un impact plus significatif auprès de la population... Maintenons la pression.

Patrice D. (Vandoeuvre lès Nancy 54500)


Syndicalistes orphelins dans la manif !

Merci pour l’excellente organisation, je reviendrai ! Je suis syndicaliste à la CGT et nous étions beaucoup de syndicalistes orphelins dans cette manif.

J’aimerais que nous sensibilisions les syndicats sur cette question (le seul présent était la CNT)

J’ai écris à ma fédération mais, comme à bien d’autres misssives, elle n’a pas répondu.

Peut être qu’un tir groupé.....

cordialement

Véronique B. (92)


Continuons la lutte !

Merci pour ces félicitations, mais car il y a un mais, je suis franchement deçu par la lecture de la revue de presse quelle soit dominicale ou du lundi, c’est un foutage de gueule complet quand au comptage de la police, ceci dit on les a bien gênés quand même lorsque l’on entend le nombre d’interventions en faveur d’edf sur la radio, encore ce matin france inter qui fait un flash sur le projet de fusion.

Vu que nous ne sommes pas personne à renoncer, le 31/03 je refais une réunion-débat au salon du bien être à Saligny (Yonne), et comme je m’attends à la question du nombre de manifestants et de la différence des comptages, il me semble avoir un moyen sur de contrer le mensonge policier en prenant ne serait-ce que le nombre de bus affrétés.150 départs groupés dont certains avec 4 bus d’autres avec 3 bus, déjà on doit être au-dessus des chiffres de la police, pourrais-tu m’envoyer le nombre de bus ayant été affrétés de façon à rigoler un peu en réunion-débat.

Merci à toi, à vous, aux Verts de Bourgogne qui pour notre région nous ont beaucoup aidés pour le départ groupé et bravo pour l’organisation du moins à Lyon puisque c’est là que nous étions et que je ne peux parler des endroits ou je n’étais pas.

Bravo les gars et continuons la lutte, malgré la preuve faite par le lobby nucléaire de leur volonté à cacher la réalité de la réussite de cette journée.

Jacky B. pour sortir du nucleaire 89


Besancenot décontract !

J’étais à Rennes samedi 17, je suis arrivée en car, 130 km dans une bonne ambiance ! La manif, super, bonne organisation, plein de monde, beaucoup de jaune , Besancenot décontract seul sans garde du corps parmi nous (je ne suis pas LCR, mais j’ai apprécié quand même....) danses bretonnes à la fin place de la mairie, où ont eu lieu les discours. pourvu que cette manif ait des impacts au niveau politique !

Anne G.


Les choses avancent !

En tout cas bravo pour l’organisation, le sérieux des documents. Les choses avancent, il faut continuer.

Bon courage, Cordialement,

Frédéric R. (29)


BRAVO pour le succès des manifs du 17 mars !

Bravo a Philippe, Stephane, & tous les autres !

Raymond Z.


Faible mobilisation au regard des enjeux !

J’ai participé à la manif de Toulouse en provenance de Bordeaux où seulement deux bus soit 100 personnes environ pour un département qui en compte plus d’un million. J’aurai beaucoup à dire sur l’origine de cette faible mobilisation qui me parait très faible au regard des enjeux.

Amicalement

Christian R. (33)


Bonjour !

Nous étions à Rennes le 17, et je dis bravo aux organisateurs !

C’était festif, l’ambiance était bon enfant, et il y avait tellement de monde ! Ca fait plaisir de participer à une telle manif’.

Marion C.


Bon relai des médias !

Comme vous j’ai noté avec satisfaction que les médias avaient bien relayé cette action du 17 mars en donnant des explications pour la compréhension par le grand public. J’étais à Lille, j’ai bien apprécié l’organisation. Bravo

Pierre-Emile G.


Etre militant : pas une sinécure !

Merci à toi et ton équipe. Etre militant engagé aujourd’hui n’est pas une petite sinécure !

Chantal G.


Oui, bonne couverture médiatique et le nombre de participants annoncé est positif !

Catherine M. (Lyon)


Une très grande réussite !

Les Verts Toulouse et avec eux, tous les Verts du très grand sud-ouest présents lors de la manif’ tiennent à remercier tou-te-s les bénévoles, les associations et la coordination pour l’organisation de ce samedi 17/03.

Cette journée a été marquée par une très grande réussite et a montré la qualité du travail effectué depuis de très nombreuses semaines. Souhaitons que la questions du nucléaire soit abordée longtemps dans la campagne électorale actuelle, mais aussi dans la campagne pour les législatives qui commencera bientôt. Nous tenions aussi à vous remercier pour l’accueil fait à notre stand et à notre exposition sur la prairie. Nous poursuivons ces prochaines semaines la collecte de signatures sur la nouvelle pétition conjointe Criirad, Coordination anti-enfouissement, FNE, Greenpeace, les Amis de la Terre, Réseau Sortir du nucléaire pour l’abrogation des lois dites "Sur les déchets radioactifs" et "Sur la transparence et la sécurité en matière nucléaire". Près de 150 signatures ont été collectées sur notre stand et nous comptons sur de prochaines réunions, publiques ou non, pour en obtenir beaucoup plus.

Encore merci pour la fraîcheur de cette manifestation.

Xavier D. S. (Toulouse)


Travail considérable et foin important !

J’éprouve un grand vide puisque tout s’est arrêté après tant de stress. J’en ai trop, ce qui m’amène à baliser pour un rien mais je préfère utiliser ce stress que de le renier.

Je voudrais vous remercier chaleureusement pour ces moments. Cela confirme l’excellente productivité que l’on attribue aux français : à très peu nombreux, on a fait un travail considérable et un foin important. A une trentaine de bénévoles organisateurs, nous avons accueilli et coordonné 4000 personnes sur la Prairie des Filtres et 6000 dans les rues de Toulouse.

Vous avez du caractère, et le caractère, c’est la solide trempe des facultés. Je pense à ceux qui ont eu l’impertinence de braver les autorisations de la Prairie des Filtres. Mais d’un autre côté, je m’interroge sur l’impact positif que cela pourrait avoir eu : minime à vue de nez dans la lutte contre l’EPR.

Pour la manifestation, on aurait dû effectuer un comptage en milieu de manif et non au début. Le parcours a été critiqué en passant dans les rues désertes de la cité administrative mais une fois sur les boulevards, c’était mieux et cela a fini en apothéose sur la place du Capitole, avec une vraie impression de revendications fortes vu le tapage effectué. Un moment fort, ça a été un militant de Greenpeace qui est monté sur les fûts pour installer les déchets nucléaires au-dessus de l’enseigne EdF.

Cafouillage monstre place du capitole, puisque le camion des grévistes s’est arrêté et en continuant à jouer, a bloqué la manifestation. Comme on était en retard, j’ai poussé qu’ils arrêtent et que les gens repartent. Mais le cortège s’est complètement disloqué, comme c’était prévu depuis le début des réunions en réalité. Comme quoi, les décisions qui sont prises au début de la préparation sont importantes !!!

Veuillez m’excuser pour le Larzac, je ne bouge plus trop loin de chez moi pendant un petit moment pour cause de nouveau-né bientôt.

Une chose est certaine, nous pouvons gagner l’EPR mais une chose est encore plus sûre, ce n’est pas encore gagné ! Donc, la suite va être importante.

Le 27 mars, à Villefranche de Lauragais, il y a un procès délocalisé de foucheurs d’OGM. C’est tout proche de chez moi. S’il y en a qui veulent venir et obtenir de l’aide logistique sur place, ils sont les bienvenus : 05 34 66 17 46.

A bientôt

Frederic B. (Toulouse)


La vitalité des antinucléaires !

J’étais à Toulouse et j’habite Leucate entre Perpignan et Narbonne : que d’énergie humaine investie dans ces rassemblements !

Il y a des jours où l’on se sent moins isolé, et ces manifestations démontrent la vitalité des anti nucléaires.

La couverture des médias n’a pas été à la hauteur des manifestations qui sont un succès de mobilisation associative,

Sur Toulouse, manifestations qui ressemblent à une grande mosaïque d’anti nucléaire mais avec des objectifs différents : anarchistes, les verts, et association occitanes, décroissance , greenpeace, anti ogm, anti capitaliste ...ce qui permet de constater qu’il est souhaitable de renforcer la composante unitaire, à savoir les énergies nouvelles renouvelables contre le nucléaire.

Y aura t il de prochaines actions ? contre l’EPR, je souhaite que chacun reste mobilisé pour continuer à se défendre contre les agressions polluantes du nucléaire. amicalement

Beriac


Merci à tous et toutes pour cette belle manif de Lyon très réussie !

Au delà du groupe de travail, permettez moi moi de remercier en particulier, les bénévoles, les chauffeurs poids lourds qui se libérés le week-end et Ariel qui a fait les éoliennes. Elles ont eu un effet incroyable - beaucoup de militants voulaient les acheter même à prix élevé. Après une manif comme ça on ne regrette pas la fatigue accumulée.

Brigitte A.


La révolution "Soleil" est en marche.

Allons nous aller enfin vers une économie solaire et non plus fossile comme l’écrivait Hermann Scheer en 2001 ? Il ne reste plus qu’à continuer à mettre le sujet du nucléaire et des renouvelables dans le débat présidentiel et législatif.

Chantal C.


Adishatz ! (Bonjour ! - en occitan)

Dommage de ne pas signaler dans votre commentaire sur Toulouse que Dominique Voynet avait fait étape - avant Toulouse - par la manif de Béziers Anem Oc ! per la lenga occitana [plus de 20000 personnes ce même 17/03/07] pour porter son adhésion. A cette même manif de Béziers on a vu des panneaux NON a L’EPR (convergence objective), je serai bien venue à Toulouse mais mon identité est d’abord culturelle et linguistique. La prochaine manif ce sera pour nous occitans en 2009, j’espère que vous y serez et autrement que pour folkloriser nos actions - cf votre commentaire ’coiffes bigouden !!!’ ; au fait les bretons manifestent le 31 03. Y serez-vous, y appellerez-vous ? Faut-il vous ’engueuler’ pour que vous teniez compte de nous ?

Sinon tant pis et ’good luck’

Non a l’EPR de tota faiçon

Domenja L.


Manifester chaque jour !

Désolée, mais je n’ai pas pu participer à cette manif comme je l’avais prévu, pour des raisons professionnelles de dernière heure. Mais, je manifesterai à ma façon, chaque jour de pluie, en utilisant le parapluie que je vous ai acheté.

Liliane R. Contrecarrer le lavage de cerveau d’EDF !

J’étais à Lyon avec 8 à 10 000 personnes. Le temps était beau et les gens très sympas.

Seule surprise : j’ai été abordé par un passant furieux me demandant comment je me chaufferais sans le nucléaire. Difficile d’engager la conversation dans ces conditions, mais cela signifie que nous devons travailler pour contrecarrer le lavage de cerveau d’EDF.

J’aurais souhaité qu’on parle des 800 000 à 1 000 000 de liquidateurs de Tchernobyl qui y ont laissé leur peau lors de l’accident. Si cela était su, il est certain que cela ébranlerait plus d’un partisan de l’électricité nucléaire.

Bien cordialement.

Michel R.


Sacrée belle fête !

C’était une sacrée belle fête. Le gros point noir, c’est la faible mobilisation sur les autres manifs hors Rennes...

Josselin B.


Super moment !

On a passé un super moment, festif et plein d’espoir, toutes générations confondues, les collègues allemands étaient là aussi, les militants de Bure et ceux de Fessenheim. Merci à tous !

Pascale T.


Vivement le prochain rendez-vous militant !

Allez, moi aussi je mets un petit mot, surtout pour féliciter tous les bénévoles qui se sont impliqués et ont fait un super travail. C’était un plaisir de bosser avec vous tous. Pas mal de supers souvenirs comme les tentes montées en une heure par une troupe de lève-tôt motivés, Patrick Topart en super chef acordéonniste, Gildas et Paulo-Serge à donf au micro toute l’après-midi, le pull orange d’Alain trop pratique pour le trouver dans la foule et cette batucada qui a mis le sourire à tout le monde.... Bref, vivement le prochain rendez-vous militant.

A bientôt

Sophie V.


Continuons le combat !

Manif de Rennes Rien de spécial à témoigner , sauf que nous étions nombreux à avoir fait preuve d’ imagination pour nos tenues jaunes et festives , mais le lapin tout blanc était magnifique même s’ il n’ avait pas pu jaunir au soleil Je regrette qu’il y ait eu si peu de monde dans les autres villes , mais il faut me comprendre ,j ’ entame ma 37 ème année de manifs de diverses défenses de l’environnement , En 1970 , j’ espèrais un monde meilleur que celui que nous avons et des citoyens plus militants et s’ intéressant un peu plus au devenir de la planète qu’ils laisseront à leurs descendants Satisfaction pour Rennes ( et donc la région Ouest), on était encore pas mal de vieux militants à défiler et les jeunes et les enfants étaient très nombreux à avoir pris la relève Continuons le combat sur tout ce qui ne va pas.

Réjane D. B.


Dégoutée le lendemain !

Le lendemain de la manifestation de Lyon , où nous étions enchantés par le grandnombre des participants et la bonne marche de la manifestation , c’est très décevant de ne plus rien entendre dans les médias ( radio ) , sauf un vague topo payé très probablement par Edf , expliquant , tout de suite après l’annonce du nombre de manifestants par ville , que l’avènement de l’EPR est inéluctable , et que c’est que le début d’une longue série ! Bel exemple d’une information impartiale ! Je suis dégoutée , aujourd’hui, alors que j’étais si enthousiaste hier encore. Amicalement

Christine O.


Nous n’avons pas d’autre choix que d’agir !

Merci de ce merci ..... mais je fais partie de ceux qui n’ont droit qu’à une toute petite part. Je le dis d’autant plus facilement que cette part devrait grossir très vite :

Cherbourg 30 000. c’était super et les média en ont beaucoup parlé parce que cela devait être le chant du cygne. Et puis non. Alors changement de stratégie : la Manche libre -hebdo et télé locaux tout puissants à la botte du pouvoir et du lobby (y compris le PS départemental)- après avoir appaudi la création des Sept vents du Cotentin ne disent rien sur les alternatives. Le 17 mars : 60 000. J’ai écouté plusieurs journaux de France Inter ce matin : rien.

Donc blocage total, ce qui peut prouver que nous faisons peut-être peur. Sentiment renforcé par les précautions prises par Bouigues-TF1 qui a fait escorter le bus de l’emploi par ... un hélicoptère ! Pub locale à outrance sur les emplois offerts par le chantier EPR qui doit maintenant être une évidence pour tout le monde ... nous excepté à la rigueur !

Que faire sinon riposter sur le terrain. Bien sur il faut tirer les conséquences d’hier et aussi, pour certains, souffler un peu. Mais ne faut-il pas envisager dès maintenant une campagne locale ciblée sur l’emploi local pour :

1-démonter les argument de la campagne Bouygues-TF1 ; 2-démontrer les possibilités ouvertes par les alternatives : étude des Sept Vents mais aussi vulgarisation des informations apportées par M. Pierre à la conférence de presse hier, ... ; 3-démontrer notre crédibilité par le rappel de l’action des gouvernements européen pas spécialement gauchistes refusant l’entrée dans le nucléaire ou dèjà engagés dans la sortie. Je m’aperçois que si je sais que ça marche, je ne suis pas armé pour convaincre les autres de ces expériences qui se passent à côté de chez nous. Je suis impressionné par l’impact qu’à encore le spectre du "retour à la bougie".

Charge à nous, les locaux, de porter l’info sur le terrain et pourquoi pas en suivant le bus là et quand c’est possible.

Certains y verront peut-être une vue réductrice des choses. Pour moi c’est simplement une adaptation urgente momentanée et locale qui ne doit rien changer à la philosophie globale de notre action. On nous ignore et en même temps on nous attaque sur notre terrain, je crois que nous n’avons pas le choix.

Bon dimanche à tous.

Bernard D.


Transformons l’essai !

on a pu certes être déçu au regard des comparatifs d’affluence avec notamment Rennes, champion toutes catégories pour ce qui est des manifestations antinucléaires. néanmoins, on a posé des jalons pour la suite avec notamment le succès du Forum de l’association de Virage Energie Nord-Pas-de-Calais.

Comme dirait le "camarade des Verts" cité par celui de la LCR, transformons l’essai lors des prochaines échéances électorales.

Alors merci à tous pour votre contribution. On ne lâche pas l’affaire.

Je file prendre ma ration de miel pour apaiser ma voix éraillée.

A trés bientôt.

Paulo-Serge L.


L’émotion des Mariannes !

J’ai participé à la manifestation de Lyon. Le groupe local de Greenpeace de Lyon (Je fais partie du groupe local de Greenpeace Nice) a proposé et mis en place une "chorégraphie" avec des jeunes filles représentant des "Mariannes" coiffées du bonnet phrygien et bâillonnées d’un foulard écrit "Secret défense". La chorégraphie était ponctuée par de la musique théâtrale et de grands mouvements de drapeaux "Stop EPR" portés par les Mariannes, ainsi que d’une déclamation théâtrale aussi, d’une "Cassandre". L’image était très belle et très intense malgré quelque petites erreurs de chorégraphie ( la chorégraphie était malgré tout un peu compliquée pour être quasi improvisée). J’ai entendu de nombreux participants, être émus par la symbolique de cette image !

La manifestation a été bloquée par une compagnie de CRS juste devant les bureaux d’EDF. Une "Marianne" Niçoise m’a fait remarquer qu’elle était seule devant le cordon de CRS, les autres s’étant dispersées au court du déplacement de la manifestation. J’en ai conclu qu’une image encore plus forte serait que toutes les Mariannes franchissent, seules, les barrières et embrassent les CRS, devant les caméras des journalistes !!! avec une déclamation théâtrale de "Cassandre" au micro. Je suis quasi persuadé que les CRS ne pourraient pas être agressifs envers des jeunes filles calmes, surtout si la manifestation stationne calmement en optempérant aux contraintes des compagnies de sécurités. Cette image pourrait être aussi forte que le mythique "Why" du soldat abattu lors de la guerre du Vietnam.

Ce n’est qu’une proposition, mais je suis sur que pour la future manifestation de Bure, l’impact visuel serait intense sur les CRS gardant le portail du laboratoire, et les journalistes.

A très bientôt. Mario Mulé (Référent Energie - climat - Nuks, au groupe local de Greenpeace Nice).


Grande journée !

C’est vrai ce fut une belle et grande journée à Rennes... Partis d’Angers à 10h ... et retour à 21h bien passé ... nous en avons pris plein les yeux et les oreilles. C’est un bonheur de voir toutes ces personnes mobilisées : du berceau... à un âge très avancé, avec un nombre impressionnant de jeunes et c’est tant mieux... vive l’avenir. Dommage les discours ont été parfois un peu difficile à entendre, mais les rencontres et les échanges valent quelques fois tous les discours du monde ! J’ai juste le regret de n’avoir pu emmener avec moi mes enfants car c’est dans des moments comme ceux ci que le message est encore plus significatif pour eux !!! Vraiment nous espérons que les candidats à la présidentielle vont avoir entendu le message et reconsidérer ce projet et la politique de développement du nucléaire.

Elisabeth B


Merci pour cette super manif.

Ce n’est qu’un début il faudra beaucoup d’Energie pour renverser la vapeur radioactive mais ensemble tout est possible ! A bientôt Michèle R.


Pub pour Fessenheim le dimanche !

Dans le journal les Dernières Nouvelles d’Alsace de ce dimanche relatant les manifs nationales contre l’Epr..."comme par hasard", il y a un supplément 4 pages intitulées : "Centrale nucléaire de Fessenheim depuis 30 ans la centrale produit votre électricité en toute sûreté sans émission de gaz à effet de serre" C’est la maquette des DNA un "magnifique" publi-reportage.

Sébastien L. P. d’Attac Strasbourg


Occitans et antinucléaires : ensemble dans l’action !

Cette mobiliation est une excellente chose.

Pour ma part, j’étais à Beziers à la manif pour l’occitan. Nous étions 20 000 ce qui est aussi une tès bonne mobilisation. Pour notre part, nous avons présenté les manifs anti EPR et la manif pour l’occitan de manière complémentaire et non en opposition. Nous avons fixé une nouvelle manif pour l’occitan en 2009. La date n’est pas encore totalement arrêtée. On se tiendra au courant.

@micalement

Philippe E.


Incroyable : les manifs à la UNE des TV !

On est allé à la MANIF... pas de photos prises... belle ambiance et bien organisée... il y avait du monde et cela donne du courage... et puis on a regardé les infos... à la UNE les manifs , incroyable !!!

On est motivé pour se battre encore ...

Merci pour tout le boulot que vous faites et que les organisateurs font !!!

Véronique


Les routiers sont sympas !

Nous étions à Rennes hier. Ce fut une journée formidable. Beaucoup de monde, sans incidents, bon enfant, bon accueil du public, semble-t-il. Après la manif, nous sommes aller dans un café, et des clients nous ont spontanément posé des questions. Même chose dans le métro. Puis sur une aire de repos, sur l’autoroute, en rentrant à Tours, j’ai entendu un camionneur qui se disait "agacé par ces c... qui manifestaient contre le nucléaire avant d’aller reprendre le volant de leur 4X4". Comme je ne me sentais pas du tout visée, j’ai engagé la conversation. Un échange très intéressant, avec des personnes qui, comme beaucoup d’entre nous, sont tout à fait d’accord pour agir, mais déplorent le coût beaucoup trop élevé des équipements en énergies nouvelles. Finalement, les routiers sont sympas !

Bon courage à vous tous, (ou plutôt à nous tous !)

Y. et Jeanne J.


Une bataille de chiffres toujours “éternelle” !

Comme convenu, je t’envoie mes commentaires,tout d’abord, merci à tous, celles et ceux qui se sont occupé de la préparation pour acheminer tout ce monde aux manifestations.

Un petit bémol néanmoins, pour celles et ceux qui partaient de Brest, le rendez-vous pour repartir a été fixé a 17H alors que la manif’ à Rennes se terminais à 17H30... -et en tant que militant LCR, j’étais dans le Service d’Ordre de la Ligue - j’ai donc pris le train de Rennes pour le retour. Dommage pour mes compagnons de cars qui ont dû quitter précipitamment la manif’...

A Rennes, un beau cortège des Verts, qui suivait celui de la LCR (moins nombreux)...Beaucoup de camarades de la Ligue n’étaient pas à la manif’, parce que nous nous sommes acharnés pour obtenir ces signatures pour les élections présidentielles, et ils ont bien mérités de se reposer...

Nous étions 10 000 pour les RG, 40 000 pour les organisateurs, une bataille de chiffres toujours "éternelle",mais dans le contexte actuel,a cinq semaines du premier tour des présidentielles, une mobilisation de grande ampleur, ceci est une bonne démonstration de force pour dire que nous ne voulons pas de l’EPR... nous ne voulons pas du nucléaire, qu’il soit civil, ou militaire. D’autres moyens de productions énergétiques écologiques sont possibles, donnons-leurs immédiatement la priorité à leurs développements !

Cordialement, et, "Anti-nucléairement",

Erwan Q. (LCR-Brest)


Lille : grand succès de la manif !

Tout d’abord, merci à toutes et tous celles et ceux qui ont permis l’expression antinucléaire de la manif à Lille. En regardant le score des 5 villes et en voyant que nous sommes les bons derniers, j’imagine que nombre d’entre nous, notamment des jeunes, se sentent déçus pour un tel résultat après avoir fourni tant d’efforts.

Mais, il faut savoir que de toutes les manifs antinuc organisées depuis les années 70 dans la région, celle d’hier est une des plus réussie (fréquentation doublée par rapport à l’avant dernière). Par exemple en 1980, une marche de Lille à Gravelines avait réuni une moyenne de 50 personnes par jour.

Mais alors ?

Et bien je pense qu’en 59-62 nous avions une culture de l’énergie assez particulière. Pendant un siècle notre région a été fouillée en profondeurs sur des milliers d’hectares pour remonter le charbon fournissant l’énergie à l’industrialisation en marche. Cela s’est fait à la sueur des hommes qui sortaient tout noircis de leur travail. La plupart d’entre eux mourraient avant l’âge en crachant leurs poumons ravagés par le charbon. Lorsque le nucléaire est apparu avec ses salle de "contrôle" clean et hight tech, dans les années 50-60, on allait enfin sortir les hommes de cette fatalité de la poussière noire ( c’est ainsi qu’à l’époque, j’ai été moi même pro nucléaire car j’en ignorait les dangers). Cette histoire est encore inscrite dans des mémoires et transmise aux générations suivantes.

Cela fait partie de notre héritage.

Et donc, la manif hier à Lille a été un grand succès.

MERCI

Alain V.


Dernières nouveautés sur le collage d’affiches au 18/03/07

La main gauche a attrapé le sceau de colle et la droite le pinceau ... Le salon est fini ainsi que les toilettes On attaque le couloir !!!!!!

Bernard N.


Faire perdurer cette cohésion !

Je crois sûrement que l’on peut aussi vous retourner nos remerciements, à toute l’équipe de Lyon sans qui nous aurions sûrement été moins "performant" localement :

- merci pour une affiche superbe qui a été très bien été reçue dans le grand public. Hier beaucoup de personnes nous en ont réclamé pour les garder "en souvenir".
- merci au/à la webmaster du site stop-epr pour avoir assuré des mises à jour quotidiennes sur un site très bien monté et attractif (et je sais de quoi je parle puisque que j’en ai conçu 2 et les maintiens)
- merci pour votre réactivité vis-à-vis de nos demandes surement désordonnées : je pense aux commandes de flyers et affiches.
- merci pour toutes les actions presse que vous avez menées.
- ...... et je pourrais continuer ainsi .................

Et aussi merci pour avoir, par l’organisation de cette manif, recréer des liens entre les groupes locaux. Dans le collectif de Rennes, déjà nous avons parlé du futur et sommes bien décidés de faire perdurer cette cohésion qui s’est créée au travers d’actions ou d’idées à partager. Bon repos aujourd’hui ou dans les jours à venir.

Bernard


Déception...

Je suis très déçu du nombre de participants à Strasbourg, où j’ai manifesté, l’Alsace étant le lieu français historique de résistance au nucléaire.

Que s’est-il passé ?

Je pense qu’un des responsable est la presse locale, en l’occurence les Dernières Nouvelles d’Alsace, qui ont à peine relayé l’appel à manifester hier, et qui ont le culot aujourd’hui de relater de la manif, tout en distribuant un encart d’EDF sur les 30 ans de Fessenheim !!!

Cette façon de faire est se moquer complétement du lecteur.

Cordialement, un militant de base

Michel S.


Vivement les prochaines mobilisations !

Merci beaucoup pour votre organisation, cette manif était vraiment sympa et donne de plus en plus envie de se mobiliser contre l’EPR et le nucléaire en général.

Super souvenir pour mes amis et moi. Vivement les prochaines mobilisations.

Salutations citoyennes

Nicolas F. - Chartrain (28)


Ca valait le coup !

Ca faisait plus de 40 ans que je n’avais pas manifesté, c’est dire si je trouvais que ça valait le coup. J’essaie, maladroitement peut-être, de "convertir" mes amis avec vos arguments. J’espère quand même que les idées feront leur chemin.

Amicalement,

Fabienne Q.


Bon esprit, bonne ambiance !

Merci aux organisateurs et aux participants à cette manifestation, qui a été pour moi la plus agréable jusqu’à présent : bon esprit, bonne ambiance, beau temps et l’occasion de rencontrer jeunes et moins jeunes, militants ou simples convaincus qu’il n’est pas trop tard pour agir ! Juste un petit bémol : il est regrettable qu’un amalgame ait été créé par les organisateurs entre la présence des CRS devant le siège d’EDF, et le secret militaire ou la sécurité de ces installations (aucun rapport à mon avis). Vivent les économies d’énergie et les énergies renouvelables, et sous le soleil !

Arnaud L. C. (Isère)


Toujours dire STOP EPR !

C’était super comme journée à Rennes

Il me reste de la colle 4 ou 5 affiches je crois que je vais en garder une en souvenir et coller les autres pour toujours dire STOP EPR.

A bientôt

Bravo - Kenavo

Xavier B. (RENNES)


Allez, un peu d’éthique !

Petit revisite sur la petite intox habituelle des chiffres. J’ai fait parti du groupe de Rennes qui était chargé de compter les manifestants. On a annoncé 40 000 participants (qui a fait le choix délibéré de lancer ce chiffre ?). C’est une connerie naturellement "et tout le monde s’en doute". Pour plus de précisions voici les données qu’on a eu.
- Au départ de la manif les R G ont compté 10 000. Je vous laisse le plaisir de vérifier la flagornerie de la police.
- nos premiers calculs dénombrent, calculette en main, 23 500 au départ, place de la gare.
- avec les réajustements (de trois groupes répartis dans la ville) nous pensons autour de trente mille
- des journalistes présents pour couvrir la manif estiment avec "une certaine expérience" qu’il y avait 30 000 Donc si l’on synthétise toutes ces données on est probablement autour de 30 000 (un peu + un peu -, va savoir...) C’était juste les commentaires d’un idéalistes ravi d’avoir passé une très bonne journée. Quand c’est qu’on recommence pour arrêter ce monde mortifère ?

Bien Amicalement

Maunoir C. (Rennes)


Partants pour une autre manif !

Bonjour, les participants qui ont pris le bus de Mériel(95) sont partant pour une autre manifestation...visiblement à Lille, ce n’est pas là que nous étions les plus nombreux, mais d’avoir entendu les chiffres nationaux des manifestations est très encourageant.

A bientôt,

Sylvain D. S.


Chaud au cœur !

Oui c’est du très bon boulot qui fait chaud au coeur, continuons !

Maryvonne B. pour La Méridienne.


Bruyante manif de Rennes !

Le côté festif de la manif du 17 mars à Rennes m’a un peu géné ; surtout la présence du cirque électrique, très pollueur, et de Percu Baba, très bruyant en fin de manif. La debauche d’énergie gaspillée et les nuisances occasionnées pour les manifestants(défiler le nez dans le pot d’échappement du cirque électrique , quel pied !...) et pour la population rennaise me semblent nuisibles à notre cause.

De plus pour un sujet aussi grave, je pense qu’une manifestation silencieuse avec éventuellement des bruits de sirènesmarquerai plus les esprits. le message à faire passer n’est-il pas que l’heure est grave et qu’il y a urgence à se mobiliser.

A part ça merci de nous faire bouger.

Isabelle Verron


Changer les consciences !

J’étais à Toulouse le 17 Mars. Merci pour tout le travail que vous faîtes pour changer les consciences et préserver notre planète...

Cordialement Christine J.


Cloué dans mon fauteuil !

Je n’ai pas pu être des vôtres pour les manifestations (je suis cloué dans mon fauteuil après une opération...), mais vous méritez moultes félicitations pour le travail accompli et le succès que vous avez rencontré ! Bravo et merci,

F.C.


Une multitude de rassemblements simultanés ?

Après avoir finalement renoncé à aller à Toulouse (12 heures de voyage...),nous avons pris l’initiative à quelques-uns vendredi soir, de proposer un rendez-vous pour samedi 14 h à Eymoutiers,petite ville de Haute-Vienne,pour marquer le coup et accompagner les manifs des 5 grandes villes . Une dizaine de commerçants (marché et boutiques)ont accepté de mettre une boîte jaune sur leur comptoir.Nous étions une vingtaine à être habillés en jaune et peut-être autant à être interpelés par ce rassemblement.Cela fait tout de même 40 personnes pour 2000 habitants , ce qui est déjà pas mal. D’ailleurs,je me demandais si une multitude de rassemblements simultanés comme celui-ci pourraient avoir un impact significatif ? (à condition de mettre en place un système efficace de mise en commun des infos)

A vous lire Benoît F. La M. (Creuse)


Une excellente répétition quand Sar-go sera élu-e !

en positif : une excellente manif préparée avec minutie, avec de l’animation musicale et rythmée avec (se les épisodes coursés, die-in et traçage des silhouettes sur le sol ; J’ai bien aimé le slogan "NUCLEAIRE ! -temps de pause- SUICIDAIRE ! ".* J’ai bien aimé les marcheur-e-s en vélo que vers 18h00 nous avons accompagné-e-s un bout de chemin sur la route de Bruxelles. Bravo à leur animateur à la sono solaire et au bagout majeur !

mezzo : la marche à l’envers qui eût pu être reprise dans le déroulement de la manif.

en négatif : la participation des manifestant-e-s aux slogans est actuellement mince (c’est commun à toutes les manif) ; (pas la peine de préciser civil ou militaire c’est tout un).

bilan : c’est une excellente répétition pour l’an prochain quand SARGO sera élu-e, car il faudra enfoncer le clou... Je n’ai pas pris de photos.

Pierre H.


Tout le succès vous en revient !

Oui, merci aux organisateurs locaux, qui ont fait le maximum avec beaucoup de gentillesse. Et merci à vous d’avoir si bien préparé cette manifestation. Tout le succès vous en revient.

Cordialement.

Dominique D.


Eblouissant et rafraîchissant !

Merci aussi à vous d’organiser de tels événements qui nous permettent de retrouver l’espoir. Nous étions à Rennes, c’était éblouissant, rafraîchissant et enthousiasmant. Kenavo. Nukleel, nann trugarez.

B.-P.


”Stop EPR” ne veut rien dire !

A la suite de la manifestation de Toulouse, je me suis demandé pourquoi il y avait si peu de participants, et tout à coup, il m’est apparu évident que pour la majorité des Français, "Stop à l’EPR" ne veut absolument RIEN dire. Au mieux, ils peuvent confondre avec ITER.

Je pense que pour une prochaine campagne, il serait important, pour vraiment toucher un grand nombre de personnes qui ne font pas partie du réseau, de revenir à des formulations plus claires et plus "chocs" en même temps.

Je me tiens à votre disposition pour contribuer à un conseil sur l’aspect communication, pédagogie, etc..

Michele S. - Ingénieur de Formation à l’AFPA


De 6 mois à 75 ans !

Les finistériens sont allés à Rennes manifester. Ce qui m’a frappé c’est que l’âge des manifestants allait de 6 mois à plus de 75 ans. Ni les vieillards ni les nourrissons n’étaient des exceptions. Courage !

Yves-Marie B.


Bon relai des médias !

Comme vous, j’ai noté avec satisfaction que les médias avaient bien relayé cette action du 17 mars en donnant des explications pour la compréhension par le grand public. j’étais à Lille, j’ai bien apprécié l’organisation Bravo

Pierre-Emile G.


Je vous ai vus !

Bravo ! j’ai regardé les info sur la 3 et vous ai vus.

Christiane


Per tutti coloro che conoscono il francese

con 62000 partecipanti dislocati in varie città della Francia mobilitazione storica sabato scorso e pieno successo per gli antinuclearisti che hanno manifestato contro il reattore nucleare EPR e per proporre alternative al NUCLEARE

Saluti

Enrico L.


Manif très bien organisée

La manif de Strasbourg était très bien organisée. Par contre je trouve que la mobilisation alsacienne n’était pas la hauteur de celle des régions alentours (Lorraine, Franche Comté...) pour qui c’était plus dur en raison de la distance.

Bon, l’Alsace n’est peut être pas la dernière Région dirigée par la droite pour rien !

Amicalement

Hervé


Ca fait plaisir de voir une relève !

Et oui ! 1970…………..j’avais déjà un énorme soleil rouge sur fond jaune collé à l’arrière de ma deudoche. C’est loin, et le combat est long, ça fait plaisir de voir s’avancer une relève. @+ Lionel


Nous allons gagner !

Oui, aussi à Toulouse c’était une excellente journée. Tous ces gens bien informés sur le nucléaire (sans doute par le Réseau Sortir du nucléaire et les autres ONG !), qui formaient un cortège joyeux, sous un soleil impeccable, dans cette merveilleuse "Ville Rose"... Nous allons gagner. Nous sommes au début d’une nouvelle culture : un mode de vie pour vivre sur la terre sans polluer, sans exposer tout le monde et même les générations qui ne sont pas encore nées aux dangers incontrôlables de la radioactivité, et naturellement sans armes nucléaires... par contre avec le soleil, le vent, l’eau, avec toute la nature de notre belle planète. Vous aviez raison de demander à nous de faire quelque chose avec le jaune, couleur vive ! Nous sommes pour la vie !

Irma N. S.


Grand MERCI !

Sincères félicitations et surtout un grand MERCI pour l’organisation de cette mobilisation française. Cordialement

Anne-Joëlle L. A.


Merci pour notre boule bleue !

Merci pour tous, pour notre boule bleue, continuons le combat contre l’atomisation de notre avenir.

Noel Castan (Pau)


Salle comble pour les alternatives !

Un bref CR de la manif de Lille, (je vous transfère ci-dessous les points de vue des militants lillois également) :

Très belle manifestation à Lille avec plusieurs actions associées :

- Présentation du projet "Virage -Energie- par Gildas dans une salle comble.
- Village associatif dans la place de la République, (le centre de Lille), avec un grand stand "Accueil RSN", une buvette et point grillades de la Conf, stands du WWF, Nord-Nature, AT, GP etc, puis stands d’entreprises d’ENR.
- Estrade avec des concerts de groupes musicaux locaux en "live" et en continu.
- Arrivée des 27 cyclistes de Paris vers 11h et départ de la cyclo-marche très bigarrée avec des bannières, remorques, etc. après la manif de 50 cyclos et marcheurs pour aller remettre les 600000 signatures à Bruxelles.
- Manif de tonnerre hyper bien organisée avec une batucada qui mettait une ambiance d’enfer ! .

Seul point faible : Aucun journaliste à la conférence de presse. Cela s’explique par la présence de poids lourds dans le Nord : Jospin et MG Buffet tenaient des meetings. Il y avait aussi l’ouverture d’un grand congrès professionnel à Lille.

José O.


Belle manif malgré les CRS !

Une belle manif à Lyon avec le soleil malgré des CRS qui nous ont bloqué l’immeuble de EDF à la fin.

Patrick M.


Très belle manif, vivante et colorée !

Merci à toutes celles et toux ceux qui ont permis cette réussite. On va gagner !

Dominique P.


Plein de jeunes supers motivés !

Merci pour toute l’organisation. Impeccable à Lille en tout cas où nous étions et où nous avons découvert plein de jeunes super motivés. Cela fait du bien.

On continue.

M. G., présidente du Grappe


De l’énergie !

Bravo à vous pour votre ténacité et toute l’énergie que vous apportez à ce mouvement. Cordialement.

Anne G. (Paris)


Eclairés un jour, irradiés toujours !

Très grosse manifestation dans les rues de Rennes contre EPR. Venu du Grand Ouest, nous étions en effet près de 40 000 à manifester, avec un beau cortège animé par les Alternatifs venus notamment de Quimper, Vannes, Rouen, St Nazaire, Rennes et Nantes auxquels se sont joints de nombreux militant/e/s des collectifs Bové. Plus d’un millier d’auto-collants diffusés ainsi que de nombreux tracts ont été diffusés.

Autres partis bien représentés : les verts, la LCR, l’UDB, Alternative libertaire, mais surtout des milliers de femmes et d’hommes fermement décidés à refuser le développement de la politique nucléaire et la construction de la centrale EPR de Flamanville.

A noter que pour introduire son info sur les manif antinucléaires, le journaliste de France info a repris le slogan "éclairés un jour, irradiés toujours", comme slogan emblématique des manifs. ... et en plus c’était sympa de se retrouver dans le cortège animé par les alternatifs.

François (Nantes)


Nostalgie : il pleuvait à Cherbourg !

Le car est parti à 9h30 de Blois pour être 4 h plus tard à Rennes. Pratiquement plein, tous les ages, parité à peu près respectée. ça bavarde calmement évoquant bien sûr les prochaines élections. La gauche est très largement représentée. Je fais rire mes voisins en leur avouant que je n’avais pas manifesté depuis plus de 40 ans.

A Rennes, sur la place de la gare, ça sent la merguez et la fête : musique, drapeaux colorés, déguisements et beau temps. On est venu en famille, avec les copains, et même le chien noir, placide, enturbanné de tracts "Stop EPR" était là attendant le départ. Heureusement pour lui, la manif, qui devait partir à 15h à reculons a cafouillé ; les poussettes d’enfants, devenues tirettes à culbutos, ont vite remis tout le monde nez au vent.

Parmi les divers groupes, le collectif Stop EPR, au milieu du défilé, a respecté la consigne de s’habiller en jaune. La LCR, aux drapeaux rouges et jaune, se faisait remarquer par la voix belle et entraînante d’une jeune femme dont les slogans et les rimes chantées étaient reprises par tous. Les Verts, sans doute les plus nombreux, avaient sorti leurs étendards à fleur de soleil. Bien d’autres bannières prenaient l’air, dont celles de Bretons et de groupuscules surtout composés de jeunes. Pas de "bleus" visibles à l’horizon, juste le strict minimum de police utile pour la circulation perturbée en ville.

A 17h30, la ballade s’achevait sur un jet de boîte de conserve habillées en fûts de déchets nucléaires, formant une pyramide. Beaucoup ont dû repartir en métro, gratuit pour l’occasion, vers les cars sans attendre les prises de parole politiques.

C’était une belle journée pour les 45000 manifestants (estimation des organisateurs, 10000 selon la police) même si quelques nostalgiques se souvenaient : "Il pleuvait tant sous les parapluies de Cherbourg de la dernière manif !"

Témoignage d’une Orléanaise qui a fait le trajet jusqu’à Rennes.


Intervention lors de la manifestation de Strasbourg

Mon nom est Klaus Schramm, je suis journaliste et membre du Bund, organisation qui se consacre à la protection de la nature et de l’environnement ; je suis aussi membre du comité fribourgeois contre la centrale de Fessenheim et du Réseau de l’Arc-en-Ciel.

Je travaille entre autres au service rédactionnel de Radio Dreyeckland sur l’environnement. La semaine dernière, le 7 mars exactement, cela faisait maintenant trente ans que la centrale nucléaire de Fessenheim a été mise en service. Nous avons à cette occasion interviewé des gens dans le centre-ville de Fribourg. A vol d’oiseau, Fribourg n’est situé qu’à vingt-quatre kilomètres de Fessenheim, mais il est frappant de constater que, là comme ailleurs, la majorité des gens n’a pas conscience du danger. A Fribourg, ils se sentent en sécurité. C’est seulement quand on leur a demandé en second lieu s’ils pensaient que la centrale de Fessenheim était sûre elle aussi, que quatre-vingt-dix pour cent répondaient qu’il en émanait un danger certain et qu’ils se sentaient menacés. Un homme d’un certain âge l’a avoué sans ambages : “Je refoule !”

Il est de notre devoir, malheureusement et sans jamais y renoncer, de combattre ce refoulement. Car la peur remplit une fonction très importante. Sans peur ou plus exactement : sans une vive conscience de notre peur, nous, les humains, risquons de nous exposer à toutes sortes de dangers qui menacent notre existence même, ou bien alors de nous résigner à les accepter. C’est pourquoi depuis l’année 2000 nous avons organisé à maintes reprises, avec la collaboration de nos amis français, le “Tour cycliste de Fessenheim”. Il est absolument nécessaire que nous soyons présents dans la vie publique. En effet, lors de nos interviews, un passant à Fribourg parlait de “l’ancien mouvement contre le nucléaire”, et trouvait inquiétant qu’il se soit assoupi. Il faut absolument que nous démontrions que nous sommes encore là !

Je voudrais évoquer - puisque nous nous trouvons dans la cité européenne de Strasbourg - quelques aspects du problème dans un contexte européen. En fait partie, à mes yeux, la liaison indissoluble entre ce qu’on appelle l’utilisation civile de l’énergie nucléaire et la bombe atomique.

La chancelière allemande Angela Merkel a été louée par les médias parce ce qu’elle aurait réussi à obtenir que l’Europe avance dans le domaine de la sauvegarde du climat. On a dit par exemple : “L’Union Européenne fonce pour la sauvegarde du climat.” Mais cela n’a rien à voir avec les faits, ce n’est que de la propagande ! Ainsi voit-on que la France pourrait faire valoir des “prestations” de l’énergie nucléaire au niveau de la sauvegarde du climat - avec la conséquence que rien ne changerait, même si à l’aide de petits comptes d’apothicaire, elle atteignait finalement le but fantastique qu’elle s’est proposé.

Malheureusement, en Allemagne on nous présente souvent la France comme le pays au cinquante-huit centrales, un chiffre incroyable et indépassable. En fait, il s’agit du nombre des réacteurs - et comme on en trouve jusqu’à quatre par centrale, le nombre des centrales elles-mêmes s’en trouve réduit à dix-neuf. En Allemagne nous en avons encore dix-sept en fonctionnement, mais il faut ajouter que le rôle qu’elles jouent dans l’approvisionnement en électricité n’atteint même pas la moitié de celui de la France. Vient s’ajouter à ce fait qu’en France, le sortir du nucléaire est rendue nettement plus difficile par l’influence massive, en plus de celle de l’industrie nucléaire, du militaire sur le politique. Comme nous tous le savons, l’usine de plutonium de La Hague - la soi-disant usine de reconversion des déchets - sert en plus grande partie à des fins militaires. Il en va d’ailleurs de même pour Sellafield/Windscale en Grande-Bretagne.

Le chef du gouvernement britannique Anthony Blair a tenté ces derniers jours de s’accrocher au succès d’Angela Merkel auprès du public en préconisant lui aussi de formidables objectifs concernant la sauvegarde du climat - pour finalement, un jour plus tard, faire passer une décision beaucoup moins populaire : L’arsenal atomique doit être renouvelé. Ce qui mangera des milliards d’euros.

Depuis des dizaines d’années, l’Allemagne aussi était avide de posséder des armes nucléaires. En 1986, donc l’année de la catastrophe de Tschernobyl - a eu lieu un grave accident près de Hambourg. Dans la région de Geesthacht, trente kilomètres au sud de Hambourg, nous avons la plus grande densité au monde d’enfants atteints de leucémie. Comme je l’ai découvert moi-même au cours de recherches ciblées, l’accident du 12 septembre 1986 est à mettre en rapport direct avec des expériences tenues secrètes sur le développement d’armes nucléaires.

Mais heureusement, nous n’avons pas en Europe à mettre l’accent uniquement sur des évènements aussi affreux, puisque nous connaissons aussi des succès : Dans les états européens, ont été supprimées l’année dernière, 2006, définitivement, huit réacteurs nucléaires - entres autres en Grande-Bretagne, deux réacteurs à Dungeness et deux réacteurs à Sizewell. Et ça, sans que le gouvernement de Anthony Blair ait annoncé la sortie du nucléaire.

En Espagne a été fermé la centrale José Cabrera. En Bulgarie, deux réacteurs de la centrale de Kosloduj, en Slovakie un réacteur de la centrale nucléaire de Bohunice.

Nous ne devrions nous attarder sur des dates par trop malheureuses comme le 26 avril 1986 ou la mise en service de Fessenheim en 1977. Nous pouvons par exemple fêter cette année, avec nos amis italiens, leur sortie du nucléaire, décidé en 1987, et réalisé en l’espace de deux ans seulement. De plus, le projet de Berlusconi a échoué, d’établir dans la région de Basilicata un stockage définitif des déchets radioactifs. Les Italiennes et Italiens ont même bloqués des autoroutes et se sont tous battus pour nous, dans la mesure où les chiottes nucléaires italiennes étaient appelées à devenir les chiottes de toute l’Europe. Et aujourd’hui comme hier, c’est un atout indiscutable du mouvement antinucléaire que nulle part au monde n’existe encore une seule possibilité d’enfouissement définitif jusqu’à ce jour.

C’est pourquoi nous continuons de nous battre : contre des enfouissements des déchets radioactifs à Bure, à Benken ou à Gorleben ! Pour la sortie du nucléaire immédiate !

Ma grand-mère venait de la Sarre, mais elle ne comprenait presque pas le français. Pourtant toujours, quand elle trouvait que quelque chose était pressant, elle disait : “Tout de suite, tout de suite !”


Fantastiques témoignages !

Merci de m’avoir envoyé ces fantastiques témoignages de la réussite de cette grande manifestation contre l’EPR. Pour ma part je n’ai pas pu me rendre dans une de ces villes, mais en soutien de cette action, j’ai moi-aussi porté un grand foulard jaune, ce jour là.

A une prochaine !

Naul


Les consciences se réveillent

Devant tant de témoignages, on ne peut qu’être fier de voir que malgré tout, les consciences se réveillent. Je n’ai pu hélas, me rendre à la manif pour raison familiale. En tout cas, bravo pour tout et courage pour la suite. Nos enfants prendront le relais, il ne faut pas négliger l’impact qu’à sur eux tout ce qui touche à l’Ecologie et à la préservation de la Vie. Amitiés. G.L.


Bonne humeur et créativité

Formidable manif’ qui a rassemblé plusieurs générations venues exprimer ensemble leur désaccord dans la bonne humeur et la créativité.

Chantal M. ( Pornichet 44)


Il ne faut rien lâcher !

Belle ambiance. Je suis venue de Rouen en car et je ne le regrette pas ! Ca fait plaisir de voir une telle mobilisation, même si j’ai peur que cela ne suffise pas... Mais les gens commencent à réfléchir, il ne faut rien lâcher.

Merci pour l’organisation et bon courage pour la suite.

Malika


Gigantesque organisation !

Merci à toi Philippe (et aux autres) pour cette giganstesque organisation citoyenne très professionnelle.

Avec mon amitié,

Chantal




17 mars 2007 : 62000 manifestants contre l’EPR